Bienvenue sur le site Internet de la commune de Montgardin

Communauté de Communes Serre-Ponçon Val d'Avance   www.cc-serreponconvaldavance.com
Commune de Montgardin

EGLISE DE MONTGARDIN

La paroisse de Montgardin est probablement née au 12ème siècle sous le vocable de Saint-Géraud alors même qu'on y bâtissait un prieuré qui ne tarda pas à être considéré comme un monastère. Dès 1235, ce monastère situé dans l'archevêché d'Embrun servait d'asile aux religieux. Il fut détruit lors des guerres de religion.
En 1440, une chapelle fut fondée par Antoinette de Rousset, dame de Montgardin, en complément de la chapelle Saint Pelade. Ces deux bâtiments disparurent au 17ème siècle.
C'est en 1740 que fut édifiée une église baptisée Saint Pelade, nom de l'évêque d'Embrun au 6ème siècle.
C'est donc une église relativement récente qui domine la vallée de l'Avance. Néanmoins, c'est en 1991 que la municipalité de Montgardin, avec l'aide de l'association pour la protection du patrimoine, décide d'engager des travaux de rénovation importants. Les pierres apparentes sont nettoyées, l'autel est refait entièrement, les peintures sont remises à neuf et le vieux parquet est totalement remplacé. La chapelle Marie Madeleine est transformée en sacristie. Le bâtiment est illuminé chaque nuit depuis 2007 pour accueillir les touristes venus du sud  de la région.
En 2008, le clocher a été consolidé et le support en bois des cloches, probablement d'origine, remplacé.
En 2009, la sonorisation de l'église a été entièrement refaite et l'installation campanaire a été automatisée. La sonnerie des cloches rythme à présent la vie des habitants du vilage.
En 2011, la commune fait construire une rampe pour faciliter l'accès aux personnes à mobilité réduite.
En 2012, la commune fera restaurer le tableau représentant l'assomption de la Vierge Marie et la paroisse fera installer dans l'oculus du choeur de l'église un vitrail représentant l'esprit saint.
Depuis, deux nouveau vitraux ont été installés au fond de la nef et dans la chapelle Saint Pelade.



Avril 2014 : un nouveau vitrail pour l'église Saint Pelade

C'est le troisième vitrail réalisé en deux ans.


Il est composé d'un petit vitrail ancien (XVIIIème siècle) représentant la vierge et l'enfant encastré dans un vitrail plus grand décoré de fleurs de lys pour rappeler que le transept droit de l'église était la chapelle du château de Montgardin.


Les travaux sont l'oeuvre d'un membre de l'association "Créode" à Gap que nous félicitons. Il a fallu découper 112 pièces de verres et réaliser 444 soudures pour l'assembler.


Il a été financé grâce à des dons de particuliers à qui nous adressons tous nos remerciements.


L'équipe paroissiale.



 


GROUPEMENT PAROISSIAL



CHARLES TROËSCH

Abbé de Montgardin

Tél: 04.92.50.31.14


ROLAND MULLER

Responsable de l'église

Tél : 04.92.50.34.91
Email : mlrroland@aol.com
Vitrail de Saint Pelade
Photo Roland MULLER

SAINT-PELADE, PATRON DE MONTGARDIN

Saint Pélade , issu d’une famille embrunaise de haut rang, fut disciple dévoué de Catullin, évèque d’ Embrun. Il lui succéda sur ce siège en 518 et mourut le 6 janvier 523.

 D’après Monseigneur Dépéry dans son « histoire hagiographique du diocèse de Gap », Pélade fut un saint éminent. Il donnait l’exemple de toutes les vertus. Sa vive piété lui faisait passer des nuits en prière dans la cathédrale ; ses mœurs étaient aussi angéliques qu’austères, son humilité pleine de douceur, sa charité envers les malheureux sans bornes.

Il bâtit des églises dans Embrun, à la Roche-de-Rame, à Marseille, à Chorges ou dans le village du Sauze.

 Il jouit du privilège de converser avec les anges qui lui dévoilaient les évènements cachés et les secrets des consciences. Il posséda le don de prophétie dont il usa notamment en prédisant à Sigismond, roi de Bourgogne, sa fin prochaine et la ruine de son royaume. Il eut de même le don des miracles, et c’est ainsi qu’il guérit de nombreux malades et qu’un jour, au village d’Algon, qu’on croit être Réallon, il détourna par un signe de croix une avalanche de rochers détachée d’un sommet voisin. Sa fête se célébrait le 6 janvier, jour de sa mort ; elle est aujourd’hui fixée au 28 du même mois. Le culte de Saint Pélade commença dès sa mort, et les miracles se multiplièrent sur son tombeau. Mais les reliques furent volées par un moine espagnol et furent déposées au monastère de Saint Pierre près de Champodron en Espagne. La fête de cette translation se célèbre en Espagne le 21 juin.

 Une chapelle dédiée à Saint Pélade fut édifiée en 1442. Détruite au XVIIe siècle , elle fut reconstruite en 1742. On peut présumer qu’une partie de l’église actuelle comprend des éléments de cette chapelle sous laquelle existe un caveau qui aurait été celui des seigneurs.    


Créé par Lusodev